Des formations gratuites pour les chômeurs de longue durée


Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Le ministre du Travail François Rebsamen a annoncé lors d’une conférence de presse lundi 9 février la mise en place de 20 mesures pour permettre un retour rapide à l’emploi des personnes en situation de recherche d’emploi. Fin 2014, plus de 2,2 millions de chômeurs étaient inscrits à Pôle emploi depuis au moins 1 an, soit 43% de l’ensemble des inscrits. 705.000 demandeurs d’emploi y pointent depuis plus de 3 ans.  Il était donc grand temps d’agir pour le retour à l’emploi des chômeurs de longue durée.

Parmi ces 20 mesures, la mise en place de formations qualifiantes gratuites dans le cadre du nouveau compte personnel de formation est sans doute la plus significative. Ces formations seront financées par les heures acquises dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF) acquis par les demandeurs d’emploi, par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) à hauteur de 220 millions d’euros, ainsi que par Pôle emploi et les conseils régionaux. Mais les financements seront-ils suffisants pour 705.000 chômeurs de longue durée ? A quelles formations auront-ils véritablement accès ? Des questions qui restent en suspens.

Garde d’enfants facilitée et logements plus accessibles

Cette mesure entrera en vigueur à compter de mars 2015, et d’autres sont prévues pour faciliter la vie des chômeurs sur le plan du logement et de la garde des enfants.

Ainsi, la garantie de loyer (GUL) sera ouverte « aux demandeurs d’emploi entrant dans un emploi », « hors CDI confirmé », a annoncé le ministre du Travail.  Cette mesure prévoit qu’à partir du 1er janvier 2016, les propriétaires qui souhaitent en bénéficier pourront se faire rembourser par l’Etat les loyers non versés par le locataire pendant 18 mois. Ceux qui le veulent pourront toutefois conserver le système classique de versement d’une caution. En revanche, ils devront choisir entre les deux systèmes. 

Rassurer les employeurs

Les chômeurs auront également la possibilité de « faire garder (leurs) enfants le temps d’un entretien d’embauche, d’une visite dans une agence Pôle emploi, d’une formation, voire de sa période d’essai » selon le ministre.  Selon l’AFP, des discussions vont s’engager entre le gouvernement, Pôle emploi, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et les entreprises de crèches pour apporter « dans les six mois des solutions concrètes ».

Enfin, le gouvernement prévoit également d’accompagner les chômeurs de très longue durée dans leur retour à l’emploi afin « de rassurer les employeurs » et compte s’appuyer notamment sur les  « périodes de mise en situation en milieu professionnel » mises en place en 2014. François Rebsamen a également annoncé que pôle Emploi envisage de doubler le nombre de chômeurs en « accompagnement intensif » pour passer de 230.000 à 460.000 d’ici deux ans.

Formation subventionnée