Formation Comment devenir brancardier ?


Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Au sein d’un établissement de santé (hôpital, clinique, etc.), les brancardiers ont pour mission de déplacer les patients dont la mobilité est réduite et ce, dans les conditions les plus agréables et les plus sécuritaires possible. Le brancardier est responsable du choix du matériel de transport (fauteuil roulant, chariot-brancard, chaise de transfert, etc.). Lors du transfert, le brancardier veille à la sécurité du patient, le rassure, et en cas d’incidents, prodigue les premiers secours. Il travaille en étroite collaboration avec le reste du personnel médical : médecins, chirurgiens, infirmiers, aides-soignants…  Le brancardier doit respecter les plannings de déplacement, surtout lorsqu’il s’agit d’amener un patient vers une salle d’intervention ou un bloc opératoire. C’est aussi lui qui transmet le dossier médical du patient au personnel soignant.

Les qualités requises pour devenir brancardier

Une bonne condition physique est nécessaire pour exercer le métier de brancardier. Il faut aussi être résistant au stress et à la fatigue. Les horaires de travail sont souvent en décalés et certaines situations sont parfois délicates à gérer sur le plan émotionnel. Bien entendu, un excellent relationnel est indispensable, tant pour établir un climat de confiance avec les patients que pour assurer la bonne coordination avec l’équipe médicale.

Études et formation

La profession est accessible sans diplôme. Néanmoins, il est impératif de posséder l’AFGSU1 (Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d’Urgence niveau 1) ou PCS1 (Prévention et secours civiques de niveau 1).

L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 témoigne de la capacité de son détenteur à identifier et prendre en charge un cas d’urgence médicale. Cette formation est ouverte aux personnels exerçant dans les établissements sanitaires et médicaux-sociaux. Elle porte sur les gestes de premiers secours mais aussi sur les règles d’hygiène. Le détenteur de l’AFGSU1 est formé à reconnaître une urgence médicale et à prodiguer les premiers soins en attendant l’intervention des services de secours.

La formation au PCS1 est accessible à tout public, sans pré-requis limite d’âge. Elle dure une journée et coûte une soixantaine d’euros. Au programme, les gestes de premiers secours : protection de la victime, alerte, examen, gestes particuliers (obstruction des voies aériennes, malaise cardiaque, perte de connaissance, etc.). Ces formations sont en général dispensées par les sapeurs-pompiers, la Protection Civile ou bien encore la Croix Rouge.

Formation subventionnée